Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
Tu peux être la personne que tu veux - 9.1 Ko

Projets 2008

L'OLIVIER BLEU - MARSEILLE [ Edition - Photographie ]

Tu peux être la personne que tu veux

L'AUTEUR

- Barkat, Fadela, Farida, Fouzia, Mounia, Nebia, Soumia, Yasmina, Zineb, Zouria du quartier des Aygalades, Marseille.
- Ahlam, Akila, Faïza, Nouara, Fatima, Moktaria, Nawel, Samira des villages de  Bousfer et El Ançor, Algérie.
- Anne-Marie Camps, photographe.
- Claudie Larrieu-Clerc, rédactrice.


L'OEUVRE

© Faïza - 6.0 Ko

© Faïza

L’œuvre est un triptyque constitué d’une exposition, d’un diaporama et d’un ouvrage et prolonge le travail mené par une photographe et une rédactrice avec des femmes en Algérie et à Marseille.
« Tu peux être la personne que tu veux » est une adresse forte aux femmes de toutes origines culturelles exprimée par une des participantes de l’atelier de Marseille.

>>> Présentation générale

Depuis plusieurs années, Anne-Marie Camps, photographe au sein de l’atelier Sémaphore travaille et tisse des liens avec des femmes de France, Palestine, Algérie, Afghanistan. Les rencontres effectuées avec des femmes des villages de Bousfer et El Ançor de la région d’Oran ont initié un travail autour des parcours de vie de femmes d’Algérie et de Marseille.
Ce projet « Tu peux être la personne que tu veux » est donc né dans le prolongement de plusieurs rencontres de femmes, intimement marquées, à des titres divers, de culture maghrébine. Celle d’Anne-Marie Camps, photographe et Claudie Larrieu-Clerc, rédactrice, nées la même année en Algérie ; celle des femmes d’origine maghrébine participant à un groupe de parole organisé aux Aygalades à Marseille par l’Olivier Bleu - centre social, sportif et culturel Léo Lagrange - et celles de femmes algériennes des villages de Bousfer et El Ançor.

Des ateliers photographiques et d’écriture se déroulent en Algérie depuis 2005, à l’Olivier Bleu depuis 2007 et invitent ces femmes à vivre une expérience créative commune. Des échanges d’images et de textes s’engagent entre les femmes des deux rives de la Méditerranée.
Le travail d’auteur d’Anne-Marie Camps vient en contrepoint, en accompagnement du travail des femmes, comme la trace du passeur d’images.
« La photographie est pour moi, une façon de créer de la relation et de travailler sur la reconnaissance. Reconnaissance de soi et reconnaissance des autres. Je suis avec les personnes que je photographie, je ne me considère jamais "à l’extérieur " et ne revendique aucune objectivité. Mon regard naît au milieu des autres. Sans nier mon statut particulier de photographe, je ne suis ni spectatrice, ni prédatrice, ni même témoin, mais une actrice et une passeuse. Je cherche à exercer un regard circulaire et horizontal et à repousser les visions verticales : travailler "avec" plutôt que "sur" ».

Claudie Larrieu-Clerc, la rédactrice, intervient comme un révélateur parce qu’« il se passe quelque chose de magique dans la lecture à haute voix des textes produits dans l’atelier, dans l’attention profonde de chacune des auditrices, dans l’épaisseur du silence et de l’écoute. La sincérité du moment est absolue. C’est une formidable expérience pour chaque auteure qui, pour la première fois, entend ses textes et sent l’attention presque palpable de l’auditoire évoluer au fur et à mesure des émotions que ses mots suscitent. La confiance établie avec le temps, la richesse des expressions vient tout naturellement. Il faut savoir les cueillir au vol comme des papillons fragiles, sans les dénaturer. »

Images et paroles se répondent, s’interpellent, participant à la construction d’espaces de dialogue et de réflexion sur la place et les conditions de vie des femmes dans nos sociétés : dialogue sur leur rôle dans la mise en oeuvre du « vivre ensemble ».
Le temps vient pour la mise en forme et la restitution à un large public. Ce travail est réalisé avec l’intervention de professionnels  pour la scénographie de l’exposition, le montage du diaporama et la maquette du livre. Une grande attention est portée à la participation des auteures à toutes les phases du projet.
Valoriser ce long travail par des supports « nobles » tel que le livre, l’exposition et le diaporama et les diffuser est une manière supplémentaire de renforcer la confiance en soi et d’être à l’écoute des autres. L’art n’est pas domaine réservé et s’en convaincre permet une plus grande ouverture sur le monde.


LE CONTEXTE PAR RAPPORT A IPM

© Akila / © Fatima / © Yasmina - 19 Ko

© Akila / © Fatima / © Yasmina

A Marseille, les femmes des quartiers Nord sont les médiatrices des différentes cultures qui se côtoient. Par leur place centrale dans la famille et la vie sociale, elles sont des vecteurs de la mixité sociale et culturelle. Elles sont françaises ou étrangères et participent à la vie de leur quartier. Nombre d’entre elles, de culture musulmane, croyantes ou non, sont issues de pays différents et donc  de traditions familiales et sociales différentes. 
En Algérie, beaucoup de femmes des villages et des quartiers populaires ne travaillent pas à l’extérieur. Elles participent pourtant à la solidarité sociale et familiale et à la résistance aux difficultés quotidiennes. Portant le poids familial et culturel, elles régulent toutes les relations ascendantes et transversales et sont centrales dans la transmission.

L’Olivier Bleu s’attache depuis sa création à ouvrir des espaces d’expression aux habitants de toutes origines, vivant dans le quartier des Aygalades au Nord de Marseille.

Vivre ensemble aujourd’hui en France et dans le monde, suppose d’accepter nos différences et nos ressemblances mais aussi d’accepter que chacune et chacun avec ses richesses culturelles, participe à la transformation de nos sociétés. Nous avons tout à construire ensemble pour garantir que nous trouvions toutes et tous notre place et défendions pleinement nos droits.

Au-delà des apparences, le silence est au cœur de la vie des femmes Méditerranéennes. Un silence qui peut se rompre au travers de projets artistiques partagés en toute simplicité par des femmes au cœur grand ouvert par delà les deux rives.
Anne-Marie Camps et Claudie Larrieu-Clerc accompagnent ces femmes et les invitent à la co-création d’une parole multiple riche d’enseignements pour les générations futures afin de leur permettre de sortir de leurs rôles dédiés de filles, de mères et d’épouses.
Cette démarche de création est une formidable expérience pour chaque « auteure » qui, d’une part, entend ses textes, sent l’attention presque palpable de l’auditoire évoluer au fur et à mesure des émotions que ses mots suscitent et d’autre part, devient maître de son environnement en créant ses propres images alors que « chez nous, c’est l’homme qui tient l’appareil photo » disent-elles.
Mener ce travail jusqu’à son terme, c’est-à-dire la production des supports de création et leur diffusion permet la valorisation des œuvres produites et de ses auteures, mais surtout elle donne force et confiance en soi et creuse le sillon de l’autonomie.


L'AGENDA

© Ahlam / © Yasmina / © Soumia - 14 Ko

© Ahlam / © Yasmina / © Soumia

- Depuis 2005 : ateliers Algériens.
- Depuis 2007 : ateliers marseillais.
- Janvier–novembre 2008 : poursuite du travail de création et sélection des images et des textes.
- Décembre 08-mars 2009 : production de l’exposition. Présentation en avant-première à l’Olivier Bleu le 8 mars 2009.
- Mars-juillet 2009 : travail sur le montage du diaporama et sur la maquette du livre avec graphiste et les auteures.
- Septembre-novembre 2009 : impression livre- pressage diaporama.
- A partir de décembre 2009 : diffusion conjointe des trois supports.


DU 9 MARS AU 17 AVRIL 2009 : EXPOSITION "TU PEUX ETRE LA PERSONNE QUE TU VEUX"
Une création de Zineb Arrar, Nawel Aidouni, Zouria Bemnenni, Alham Badache, Farida Benchabane, Mounia Bennaceur, Soumia Cherrad, Fouzia Daassi, Fadela Djabou, Anne-Marie Camps, Claudie Larrieu-Clerc, Faïza Trari, Akila Razlaoui, Gabrielle Voinot, Nouara Thierry, Nebia Khabthani, Yasmina Boudebouz.

Une production de l'Olivier Bleu et de l'atelier sémaphore
soutenue par le projet "Identités, Parcours & Mémoire"
dans le cadre de "2008, année européenne du dialogue interculturel"

> Vernissage le lundi 9 mars 2009 à partir de 18h.
> L'Olivier Bleu, Centre social, sportif et culturel Léo Lagrange. Maison pour Tous des Aygalades
> Traverse de l'école de l'oasis 13015 Marseille
> T. 04 91 60 87 72


 


LA FICHE TECHNIQUE

Cette action a pour objectif de réaliser avec les participantes un triptyque sous une même adresse forte à toutes et tous: « Tu peux être la personne que tu veux »

1. L’exposition-installation
60 photographies couleur  et 40 textes des femmes auteures.
20 photographies d’Anne-Marie Camps en noir et blanc.
Un dispositif modulable et autonome. Un écran.

2. Le diaporama
Montage d’un diaporama de 15 mn intégrant :
120 photos des femmes, 20 photos d’Anne-Marie Camps.
Textes lus, entretiens et musiques choisis par les auteurs.
Montage d’images fixes et images animées mélangées

3. Le livre
Ouvrage de 148 pages format 20 X 25 avec couverture
80 photographies en couleur, 20 photographies en noir et blanc :
Impression quadrichromie sur papier couché moderne 170g avec vernis + 1 Cahier en bichromie
Couverture semi rigide sur papier couché moderne 350 g avec pelliculage mat
2 000 exemplaires.


LES CONTACTS

L’Olivier Bleu - centre social, sportif et culturel Léo Lagrange
Traverse de l’école de l’Oasis
13015 Marseille
T. 04 91 60 87 72
Directrice Olivier Bleu :
Emmanuelle Soubrier : olivierbleu@leolagrange.org
Directrice artistique du projet :
Anne-Marie Camps : amcphot@wanadoo.fr  M. 06 22 54 41 76


Pièces de mémoire. Théâtre, culture et immigration
Nous ne nous étions jamais rencontrés
Sur la route de Petrouchka
De la rue de la République
Sur les traces des bâtisseurs
Tu peux être la personne que tu veux
Terra Cognita

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales